Quatre châteaux hérissés de cyprès

Gardiens des vallées de l'Orbiel et du Grésilhou tels quatre frères inséparables, les châteaux de Lastours donnent un aspect défensif étourdissant sublimé par les cyprès.


Cabaret

Situé au nord de l'ensemble, Cabaret est le plus imposant. Il comporte trois parties : un donjon polygonal, un corps de logis et une courtine enveloppant l'ensemble. Le donjon auquel on accède par un étroit escalier à vis, présente une voûte d'ogives à cinq branches offrant une des plus belles vues sur les trois autres châteaux. Ce château possède également deux citernes.

Tour Régine


Composée d'une tour circulaire couverte par une superbe coupole en colimaçon, la Tour Régine est identique à celle du château de Quertinheux. Dans sa partie supérieure, une double rangée de trous de boulin servait à recevoir des hourds. Des latrines ainsi qu'une citerne complètent cet ensemble.

Surdespine

Le château de Surdespine est composé d'une tour carrée, d'un logis et d'une citerne reconnaissable à son enduit rose. Ce château percé de quatre fenêtres en plein cintre se singularise par la rareté de ses meurtrières. Avant le réaménagement du château de Cabaret, Surdespine était le plus grand.


Quertinheux


De structure complexe, le château de Quertinheux évoque une synthèse de Cabaret et de Tour Régine. Il se compose d'une tour circulaire et d'une courtine comportant comme à Cabaret, une rangée d'arcades aveugles en arc brisé. Une avancée en chicane défend l'accès principal. Situé sur un piton rocheux, Quertinheux est isolé des trois autres châteaux.


Le belvédère

Ce sont maintenant deux vues panoramiques exceptionnelles sur l'ensemble des quatre châteaux ! Ces points de vue offrent la possibilité aux visiteurs pressés ainsi qu'aux personnes à mobilité réduite de profiter d'une visite à "distance".

Dans l'accueil, une exposition "Lastours, le site de Cabaret" complète la visite. 

Accueil, information, boutique et parking gratuit sont à votre disposition.

Le Castrum de Cabaret


Mis au jour sous la direction de Marie Elise Gardel, le site archéologique du Castrum de Cabaret permet de découvrir la vie quotidienne d'un village fortifié des XIIe et XIIIe siècles.
Haut-lieu du catharisme, artisans, commercants, religieux se cotoient. 
Lieu émouvant et sensationnel à la fois, la visite d'une forge, d'une maison médiévale, d'un atelier ou d'un foyer vous garantie un voyage dans le temps.






Les cavités


Une quarantaine de grottes et cavités ont été découvertes sur la colline des châteaux.
Parmi elles, "Le Trou de la Cité".
Une belle légende raconte que cette grotte serait reliée à la Cité de Carcassonne. Un passage souterrain aurait permis aux habitants de trouver refuge lors de l'assaut de la Cité en 1209 soulignant ainsi le lien privilégié unissant ces deux forteresses.